I saw something sitting on your bed

I saw something sitting on your bed

J’ai vu des boogymen surgir de centaines d’armoires de milliers de dessous de lits et d’une infinité de recoins sombres

Toujours partout ils étaient présents chaque nuits ils voulaient me souffler dans le cou me caresser la joue m’attraper la cheville me tirer hors des couvertures me piéger dans un sac s’enfuir en ricanant

Des ombres gigantesques qui hurlaient babadook qui se trainaient gluantes poisseuses hors de mon cerveau gris et poussiéreux sur le parquet de ma chambre

J’ai allumé des bougies passé des nuits blanches vendu des milliers de fois mon âme pour une nuit de répit

J’ai voulu grandir devenir fort devenir chasseur enfermer les croquemitaines et jeter toutes mes clefs j’ai échoué

Ils seront toujours là et j’ai peur pour mes rêves

J’ai peur de la nuit et des ombres glissantes

Tangerine (illustration) & Walden (texte)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :