Muette

plus de sourires sous la peau je ne sens que

marécages fissures incohérences sinistres

j’ai peur qu’on vienne me chercher

j’ai peur qu’on ne me trouve pas

et la voix monte le cri sonore l’appel à l’aide

comme une gifle au fond du coeur depuis trop longtemps retenue

CELA

CELA NE SORT PAS

CELA NE VEUT PAS SORTIR

la voix perdue la voix à l’horizontale des lèvres

la voix enfant des rues la voix cadavre au fond des bois

la voix qui trahit qui perce qui salope tout par son absence

la voix vengeresse couteau à ta propre gorge

CELA

COMME UN PREMIER HURLEMENT

CELA CELA CELA DOIT SORTIR

mais trop tard changement d’océan tout est jeté à l’abysse

tu n’as pas su te sauver ta bouche n’a pas pu t’accrocher au monde

dans les poumons quelques algues flottent

cela

cela aurait dû sortir

Ariane

Une réflexion sur “Muette

  1. Océane Dz dit :

    J’apprécie vraiment ce texte, les mots s’accrochent bien entre eux !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :