L’écorce

Nest

Si sous l’écorce de tes beautés

si souvent sourdes,

Pleut la nuit, souffle le vent,

Sors de l’ombre.

Et tout le temps que cela prend

te dérobe au jour

Décroche l’aspérité,

La pénombre.

Si sous l’écorce souvent sourdes

se froissent tes mains,

C’est que tu meurs à petit feu

Tu es l’ombre.

Si sous l’écorce de tes beautés,

si souvent sourdes

Crève le jour, approche-toi

Des décombres.

La Sérendipe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :