Le Blues du piano bar

Oh, qu’est-ce qu’il a l’air triste le pianiste du piano bar

Oh, mais comme il est tard quand il rentre chez lui

 

Personne sur la piste, ne danse, au piano bar

Personne ne l’applaudit lorsqu’il joue chaque soir

 

Car il joue pour ceux qui ne veulent pas écouter

Car il joue pour celles qui ne l’ont pas aimé

 

Et quand il relève la tête de son piano noir

Il jette un regard dégoûté sur l’audience

 

Et quand, de sa cigarette, il exhale les dernières fumées

Il sait combien sont éphémères les femmes et les romances

 

Car il joue pour ceux qui ne veulent pas écouter

Car il joue pour celles qui ne l’ont pas aimé

 

Oh, mais qu’est-ce qu’il à l’air triste le pianiste du piano bar

Oh, comme ils se font rares les sourires de l’artiste

 

Personne sur la piste, ne danse, au piano bar

Personne ne l’applaudit lorsqu’il joue chaque soir

 

Alors, quand il est tard, il joue les notes bleues

Les étranges notes bleues du soir

 

Les airs d’une autre époque, d’un autre lieu

Il joue ces notes bleues sur son piano noir

 

Alors, pour instant, il semble moins triste un peu

se rappelant les jours heureux

 

Les gens viennent, les gens partent du piano bar

Lui reste là à pianoter comme tous les soirs

 

Un soir il jouera son dernier air

Et il n’y aura plus rien à faire

Pour le trop triste pianiste

 

Un soir il jouera son dernier air

Ce sera un soir d’hiver

Et personne ne sera là pour dire: Salut l’artiste !

 

Le Dilettante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :