Spleenectomie

Tous les jours je m’efforce,
De raviver mes points vitaux.
Donnez-moi un olisbos
Pour exciter mon cerveau.

Plus rien ne me transcende,
Pas même la blancheur de ton aine.
Je ne suis plus qu’un tas de viande
Avec des dents de porcelaine.

Mon être est crucifié
Comme pendu avec mes nerfs
Mes yeux sont embrumés
Par les vapeurs de cataires.

Les mots comme des métastases,
Comme des perles qui s’alignent
Me font finir, sur ces quelques phrases
Tel l’orgasme final d’un cygne :

« Toi qui cherches le bonheur
Prends garde si tu le trouves,
Je ne l’ai rencontré qu’par erreur
Parmi les putains et les louves »

Yoann Franchetti

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :